Ils sont aussi fortement répandus dans le monde du développement informatique et notamment dans le monde de l'open source. Leurs fonctionnalités respectives sont souvent très proche ; et pourtant, chaque outil à ses propres différentiations et spécialités. Les avantages de tels outils sont apparus dès la fin des années 80 ! En effet le développement de logiciels, de sites internet, ou encore de systèmes d'exploitation (le noyau linux par exemple) à nécessité le travail collaboratif de nombreux développeurs. C'est pourquoi les premiers outils de gestion de versions (révisions) se sont répandus. Ces RCS conservent un trace, d'une part de toutes les modifications des fichiers d'un projet ; et d'autre part, du nom du développeur ayant effectué les modifictions. De plus, l'outil permet de revenir à une version antérieure du projet. Le principe repose sur le fait que chaque développeur dispose d'une version du logiciel sur son ordinateur qu'il peut faire évoluer. Une fois se modification (en local) effectuées, il les "soumet" au serveur RCS afin que les autres développeurs puisse disposer de la mise à jour. Celà a pour conséquence que plus le nombre de développeur augmente pour un projet, et plus la tâche de mise à jour devient complexe (le risque de modification simultanée d'un même fichier étant plus importante !). Le RCS intervient alors en informant le développeur qu'un conflit (on parle souvent de concurrence de fichiers) est présent ; charge à ce développeur de "réparer" ce conflit et de resoumettre son développement. (la résolution de conflit est volontairement manuelle ; le RCS ne va pas lui même choisir !)

En savoir plus...

Commentaires 0

Aucun commentaire.