Deux sortes d'Objets : les objets (sans majuscule) comme une chaussure par exemple... et puis les Objets (avec majuscule), comme une chaussure avec une puce RFID qui communique avec un autre Objet.

L'Objet dôté de multiples fonctions de communication

Des flux de données circulent depuis longtemps à travers le réseau Internet (protocole Http nottament), les Objets utilisent de plus en plus souvent des données qu'ils collectent par et pour leur propres besoins. C'est donc tout naturellement que ces mêmes Objets transmettent ces données via le protocole Http (ou autre...). L'Objet "communique" de manière "primaire" : il transmet ses données.

Dans un second temps, l'Objet intercepte des flux externes ; celà devient alors une communication "secondaire".

Enfin, l'Objet ajoute de la valeurs à ses propres données en les aggrégants avec les flux externes (communication "tertiaire").

Pour reprendre l'exemple de ma chaussure qui communique : un capteur identifie la vitesse des pas et envoie les données sur un datacenter (primaire).
Cette même chaussure peux aussi récupérer des données de statistiques depuis ce datacenter ; et avertir le coureur que sa course est plus lente que la moyenne (secondaire). En réaction, la chaussure peut communiquer avec un dispositif de boisson energisante afin qu'il adapte ses ingrédients. (tertiaire)

L'Objet devient de plus en plus une Machine capable de percevoir, de transmettre, d'analyser et parfois de prendre des décisions.

Le mot d'ordre dans les communications inter-Machine est : "chacun sait ce qu'il est, ce dont il a besoin, et ce qu'il sait faire". Ce principe est, je pense, le fondement de la sécurité. Sans cette sécurité, un Objet pourrait prendre le dessus sur d'autres Objets de son environnement.

Commentaires 0

Aucun commentaire.