Premièrement, je pense qu'il faut mettre au clair certain malentendus... Petites définitions de deux termes qui ne sont pas toujours correctement employés :

Sécurité virale : "C'est quand y'a un virus".
Intrusivité : C'est pas forcément un virus ; je désigne par intrusivité toute information personnelle contenu dans un media qui serait utilisé par le support (et ses applicatifs) dans un autre but que le but défini par l'utilisateur. Exemple : dans le carnet d'adresse (applicatif) de mon smartphone (support), je donne l'adresse email d'un ami. Un autre applicatif, que j'ai moi même installé, accède à ce carnet d'adresse et en récupère l'email de mon ami... c'est intrusif (et c'est pas sympa). Mais on ne peut pas appeller celà un virus !
En tout cas un "anti-virus" ne détectera pas ce comportement malveillant.

J'ai récemment redécouvert le monde du téléchargement de logiciel sous un OS Microsoft... et je dois dire que j'ai passé de nombreuses minutes à chercher un logiciel, ou plutôt à chercher le nom, puis le site de l'éditeur.
Car personnellement, il ne me viendrait pas à l'idée de télécharger un package (comprennez éxécutable .EXE) sur un site tiers ! Mais oui, biensur, sous GNU/Linux, il existe des dépots (parfois tenus par un tiers) ; mais au moins ces dépots peuvent prouver que les logiciels sont conforme à celui de l'éditeur (md5sum) — n'éxiste pas sous MS Windows !
Et rien que ça, c'est tout de même la première source de problème et de virus. Il faut donc impérativement vérifier sois-même ce que l'on télécharge surtout lorsque l'on est sous un OS régulièrement sujet à ces virus (je pense à MS Windows :-) ) !

Bien, nous voilà au coeur du sujet... que se passe t-il dans le monde de l'Internet des Objets (IdO) ?

L'IdO peut être fortement impacté par les virus, certes, mais ce qui m'interesse c'est surtout l'intrusivité. En effet, nous avons depuis longtemps des virus, et nous avons des solutions pour les contrer... Mais j'ai l'impression qu'il y à encore peut de moyens mis en place concernant la sécurité au niveau de l'intrusivité ; que ce soit dans les smartphones, ou dans les objets communiquants (IdO).

C'est un peu plus complexe dans l'Internet des Objets, car il faut à la fois que l'objet (la plupart du temps de manière autonome) soit méfiant avec les applicatifs, les données numériques qu'il récupère en provenance d'autres Objets communiquants — mais aussi méfiant envers le comportement "physique" des autres Objets communiquants de son entourage. Je pense notamment que les futures "virus" ne seront plus seulement logiciels mais ils seront aussi matériels. Ils ne se contenteront pas de compromettre les données mais il détérioreront physiquement les machines !

Autres articles sur un sujet lié :

Illustration : Virus by J_Alves, openclipart.org

Commentaires 0

Aucun commentaire.